(Au coeur de l'Europe - L'étiquetage nutritionnel - la voie à suivre !)

Voici un nouveau débat qui aura lieu au "European Food Forum" le 3 décembre 2020 à l'initiative de certains eurodéputés.


Bien entendu nos représentants pour Euro-Toques International y seront présents pour participer à ce débat plus qu'important !

Merci Christophe Baert et Ted Janssen pour votre implication.


Si vous êtes intéressé par le sujet voici de quoi parlera le prochain débat (nous vous invitons à lire afin de comprendre la complexité du sujet et la difficulté à mettre tous les états membres d'accord selon certains critères AU PROFIT DES CONSOMMATEURS EUROPEENS! N'hésitez pas à donner votre avis...) :

"Avec l'adoption de sa stratégie de la ferme à l'assiette en mai 2020, la Commission européenne a confirmé son intention de proposer un étiquetage nutritionnel obligatoire sur le devant de l'emballage (FOP) dans l'UE.

Selon les règles actuelles, les informations obligatoires à fournir par un étiquetage nutritionnel (pas nécessairement sur le devant de l'emballage) indiquent - la valeur énergétique du produit et les quantités de matières grasses, - acides gras saturés, - glucides, - sucres, - protéines - et sel contenus pour 100 grammes (si le produit est solide) ou 100 ml (s'il est liquide).

Au-delà de cela, tous les systèmes nationaux d'étiquetage doivent être volontaires et ceux impulsés par l'industrie doivent garantir la transparence.

Le label FOP le plus largement appliqué est l'apport de référence induit par l'industrie.

La tâche de trouver un moyen simple et intuitif de fournir des informations nutritionnelles supplémentaires n'est donc pas facile;

* d’un côté, le marché unique exige cohérence et harmonisation en matière d’information des consommateurs, * d’autre part, la culture culinaire riche et diversifiée de l’UE comprend des régimes et des approches alimentaires qui peuvent différer d’un pays à l’autre.

En outre, il est important que les systèmes d’étiquetage stimulent l’industrie à innover et évitent que le besoin urgent de faciliter la tâche des consommateurs ne se heurte aux risques de diaboliser et de discriminer certains produits.

La proposition est attendue pour 2022, mais un débat animé sur les options possibles se déroule déjà depuis quelques années.

- Le Royaume-Uni a introduit pour la première fois un système volontaire de «feux de signalisation» FOP en 2013, - La France a publié sa propre proposition en 2017, basée sur une combinaison de couleurs et de nuances allant du vert (grade A) au rouge (grade E). - Le système, appelé Nutriscore, a récemment gagné du terrain lorsque la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Luxembourg et l'Espagne ont annoncé leur intention d'adopter le système sur une base volontaire. - D'autres pays comme l'Italie, la Grèce, la République tchèque, la Roumanie, la Lettonie, la - Hongrie et Chypre ont défini des principes pour le développement d'un système harmonisé de l'UE. - L'Italie a proposé son propre système monochrome appelé Nutrinform. - Enfin, certains pays nordiques utilisent depuis des années le label Keyhole qui est très reconnu par les consommateurs.


Le débat du Forum européen de l'alimentation disséquera les différents points de vue et options sur la table en Europe, en commençant par la Commission européenne, puis en écoutant le point de vue des universités et des sciences, des organisations de consommateurs, des opérateurs de la chaîne d'approvisionnement alimentaire et - très important - se terminera par le point de vue des États membres .

La clé sera de comprendre comment la Commission européenne peut arbitrer des points de vue aussi disparates au profit des consommateurs européens.

Euro-Toques Belgium Euro-Toques International Ted Janssen Christophe Baert source : https://europeanfoodforum.eu/